Vous êtes à : Les 12 Comités / 7 comités toulousains / Toulouse Est

TE-activités

Le comité avait prévu son assemblée annuelle en mars 2020, elle avait été reportée au 7 novembre et maintenue « en distanciel » par visioconférence Zoom.

Seuls 9 membres étaient présents, ainsi que le président de section Jean Honnorat, Joële Reberga et Monette Latournerie représentant les comités TC et Lauragais, et Marius Claudel. Certains des 9 n’étaient pas visibles à l’image ou audibles, mais nous recevaient, c’est déjà ça.

13 avaient envoyé procuration, ce qui représente un nombre de votants très faible par rapport aux effectifs actuels : 95, dont 73 ont une adresse mail et pouvaient se brancher ou envoyer procuration. Une participation globalement décevante à l’heure du télétravail pour tous.

Le président sortant Michel Dorrer a présenté le bilan des effectifs en baisse notable depuis 20 mois, nous sommes passés de 113 à 95. Beaucoup de décès a priori sans cause Covid, quelques radiations, peu de nouveaux membres. On doit déplorer aussi un manque d’implication des récents adhérents : faible participation, peu de réponse aux courriers ou mails.

Le bilan d’activités depuis la dernière assemblée se limite à 2019 : réception de Vincent Gominet dans l’ordre de la Légion d’honneur, sortie à Lisle-sur-Tarn, repas d’automne. Pas d’intervention 2019-2020 en milieu scolaire à cause de la crise sanitaire, après 7 classes de CM1-CM2 en 2018-2019. L’entraide est restée un volet fort notamment pendant le premier confinement : des contacts avec nos membres, par téléphone ou mail, avaient été appréciés et ont permis de vérifier qu’aucune situation difficile n’était à traiter.

Le bilan financier est très stable, peu de dépenses, 485€ en caisse à ce jour.

Le point important de l’assemblée a été l’élection du bureau, qui heureusement ne nécessitait pas de quorum. Ont été élus à l’unanimité des 22 présents ou représentés :


Général (2s) Bertrand Dumont Saint-Priest, président (précédemment trésorier)
Ghislaine Matringe, vice-présidente (renouvellement)
Dr Pierre Plante, secrétaire
Vincent Gominet, trésorier

Cette élection a été validée par Jean Honnorat président de section. Michelle Humbert vice-présidente entraide sortante (et actuelle au niveau de la section) et Michel Dorrer ont été remerciés pour leur action au sein du comité et celui-ci s’est vu accorder le diplôme SMLH valant présidence d’honneur.

Bertrand Dumont Saint-Priest a indiqué que les perspectives 2021 devraient rester dans la continuité, adaptée au contexte sanitaire difficilement prévisible. Notamment les activités d’entraide et de contact ont déjà commencé et vont très vite s’organiser pour le second confinement.

Jean Honnorat nous a débriefés sur l’assemblée annuelle SMLH et indiqué que « ça bouge » à la SMLH : amélioration de la communication, préparation du centenaire en 2021.

n court apéritif « en distanciel » (à consommer avec modération) a conclu cette réunion.

 

 

 

Pas d’apostrophe à Lisle sinon vous ne le trouverez peut-être pas dans votre GPS !

Le jeudi 23 mai 2019, 15 participants, dont 5 renforts d’autres comités, ont passé une journée sympathique sous le soleil (qui avait été durement négocié avec les hautes autorités météorologiques, de même que le passage d’avion dans l’axe du clocher, top départ de la visite).

Qui aurait pensé qu’une visite de Lisle-sur-Tarn pouvait durer une heure ? Eh bien si, avec une guide érudite qui nous a fait revivre le passé portuaire de cette petite ville idéalement placée sur le Tarn lorsqu’il était encore navigable et servait de point de départ pour l’exportation des vins de Gaillac vers Bordeaux (il paraît que parfois le vin de Bordeaux y arrivait par bateau, en tout cas à l’époque). Aussi des transports de charbon.

La ville démantelée après la croisade des Albigeois a été refondée en bastide avec sa jolie place carrée entourée de rues à arcades, son ancien hôtel de ville avec beffroi, et sa curieuse fontaine décorée de plaques de plomb moulées avec fleurs de lys, croix occitanes ou

personnages musiciens. Ne pas confondre s’il vous plaît les maisons à colombages (là-haut le Nord) et les maisons à pans de bois (ici le Sud), même si c’est pareil comme leurs pains au chocolat et nos chocolatines.

Lisle est aussi la patrie d’un certain Raymond Lafage, dessinateur et graveur au XVIIè siècle, un précurseur de la caricature, mais la visite du musée sera pour une autre fois.

 

Etape suivante toute proche, le château de Saurs au centre d’un vignoble de Gaillac AOC, 47 ha, tout bio (on a vu un tas de bidons de thio-machin, mais ça c’est permis c’est du soufre).

Ci-contre une curieuse collection d’arrosoirs ! Visite d’un parc magnifique, des installations de production, puis dégustation tricolore (blanc-rosé-rouge, pour changer un peu).

Retour à Lisle pour un repas simple et très régional sous le signe du canard et du gâteau maison. Que du bon cholestérol.

 

 

 

Ensuite, Graulhet, pour la visite guidée de la maison des métiers du cuir, installée dans une ancienne mégisserie (petites peaux, typiquement mouton, par opposition à tannerie, les bovidés), où nous avons pu voir le galetas de séchage, les anciennes machines pour la préparation des peaux, leur nettoyage, découpe, tannage, et une machine à mesurer les surfaces... L’unité semble avoir été le pied-carré, pas vraiment métrique. Cette activité autrefois florissante, qui exportait vers l’Europe et même l’Asie, est aujourd’hui restreinte sur le Tarn à une douzaine de mégisseries qui ne travaillent plus que sur commande pour le secteur du luxe. Les vidéos d’interviews d’anciens responsables sont intéressantes mais interpellent sur le déclin en quelques dizaines d’années d’un tel créneau d’excellence. Un rapide tour de ville confirme cette impression.

 

 

Le 12 avril 2019, dans les salons du palais Niel, Michel Dorrer président du comité Toulouse Est de la SMLH a remis son insigne de chevalier à Vincent Gominet, directeur du greffe du Conseil des Prudhommes, 34 ans de services, nommé au 1er janvier dernier, et tout nouveau membre de notre comité.

 

Une cérémonie a caractère doublement familial : par les invités et par l'évocation de l'arrière-grand-père mort pour la France en 1914 et lui-même chevalier.

 

Joële Reberga, porte-drapeau de la section de Haute-Garonne, participait à cette cérémonie, ainsi que le commandant Challan-Belval chef de cabinet, représentant le général Collet commandant la 11è BP.

 

Le comité Toulouse Est de la SMLH a tenu son assemblée annuelle en présence du président de section, Serge Jop, le samedi 30 mars au "Grain de Folie". 40 personnes y ont participé, dont 34 au repas qui a conclu cette réunion, avec un ordre du jour habituel : effectifs, bilan d'activités, bilan financier, perspectives 2019-2020. Plusieurs autres comités étaient représentés : Toulouse Nord-Est, Centre, Lauragais et Luchon.

Lire la suite : Assemblée annuelle 2019
 

Page 1 sur 8

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>
| + -